Le port du casque est-il obligatoire sur une trottinette électrique ?

pexels-hopp-mobility-4562131

De nombreux moyens de locomotion voient le jour aujourd’hui et ne cessent de s’améliorer pour nous rendre la vie plus facile. Cependant, de nombreuses obligations voient le jour avec leur naissance pour nous permettre de les utiliser avec plus de sécurité. Le port du casque en fait-il partie ?

Les incidents causés

Malgré certaines obligations établies par la sécurité routière et la gendarmerie telle que la circulation obligatoire à 25 km/h sur les pistes cyclables ou la chaussée, les accidents recensés ne cessent de se multiplier. En effet, il a été démontré que près de 1378 accidents de trottinettes électriques ont été comptés dont près de la moitié auraient engendrés des blessures à la tête. Les fractures et les lésions ne représentent qu’une infime partie de ces nombreux accidents.

La trottinette électrique est aujourd’hui un des moyens de transport électrique les plus employés, nous permettant de se déplacer où et quand nous le souhaitons. Cependant, son utilisation devient de plus en plus dangereuse, mettant sous tension les forces de l’ordre.

Donc, est-ce obligatoire ?

Contrairement à ce que nous pouvons penser, le port du casque n’est pas obligatoire. La trottinette électrique étant assimilée à un vélo, ce dernier n’est que vivement conseillé si cette dernière ne circule pas à plus de 25 km/h. Cependant, l’assurance responsabilité civile étant aujourd’hui essentielle pour toutes les trottinettes électriques, il se peut que vous soyez obligé de vous en procurer un. Chaque assurance n’a effectivement pas les mêmes règles.

Au contraire, celles dépassant les 25 km/h doivent obligatoirement être immatriculées, obligeant son utilisateur à posséder un casque. En effet, les moyens de locomotion électrique circulant à plus de 25 km/h étant considérés comme des scooters, toutes les règles qui en découlent sont à respecter.